Les Açores assument la présidence de la Conférence des régions ultrapériphériques de l’Union européenne

Le président du gouvernement régional des Açores, José Manuel Bolieiro, a souligné aujourd’hui, à Ponta Delgada, le «sens des responsabilités avec lequel les Açores assument la présidence de la Conférence des régions ultrapériphériques de l’Union européenne», conscient, sur le d’une part, du «haut niveau auquel les présidences précédentes nous ont habitués» et, d’autre part, «des énormes défis auxquels nous sommes confrontés en cette période de pandémie, avec de forts impacts sur notre économie et nos populations».

Dans le discours de témoignage de la présidence des RUP, prononcé par visioconférence, José Manuel Bolieiro a remercié la direction du président Ramadani et son équipe, de Mayotte, «pour l’énorme travail accompli dans une période aussi difficile, mais il était également temps pour quelques bonnes nouvelles pour le prochain cadre financier pluriannuel et le mécanisme de relance et de résilience, soulignant que ce qui a été accompli «m’inspire et me motive pour cette présidence, mais au même temps, me remplit de responsabilité et de concentration.»

Selon le Président du Gouvernement des Açores, le programme d’action en préparation s’articule autour de deux registres nucléaires, à savoir, d’une part, «la sauvegarde de la communauté acquise qui nous concerne et les réalisations importantes que nous menons ensemble» Et, deuxièmement, « pour la recherche d’une nouvelle stratégie européenne pour les RUP, une stratégie intégrale, capable de s’ouvrir aux différents domaines de la vie contemporaine, capable d’assurer la convergence de nos régions avec l’Union européenne et, par cette voie, l’accomplissement de la dignité égale et pleine citoyenneté européenne de nos communautés. »

Le chef de l’exécutif des Açores a souligné que, d’une part, «nous chercherons à amener l’Europe aux Açores et dans les autres régions ultrapériphériques, en promouvant une présence encore plus grande de l’Union et des régions ultrapériphériques dans la vie quotidienne de nos communautés. , à commencer par les plus jeunes, qui sont notre avenir, et pour les écoles.

D’autre part, pour accentuer une présence encore plus grande des régions ultrapériphériques dans l’agenda européen, et à cette fin, «l’Association de la Conférence des présidents des régions ultrapériphériques de l’Union européenne continuera sans aucun doute à constituer un important et précieux instrument catalyseur de notre action.

«Nous proposons de créer un Laboratoire de Recherche RUP qui, en plus de rassembler nos Universités, s’étendra également aux Instituts Supérieurs, ainsi qu’aux homologues continentaux disponibles pour collaborer avec nous dans les avis scientifiques de nos performances et dans l’accumulation de masse critique », a garanti le président du gouvernement, soulignant« les conditions uniques que nous avons, dès le départ, dans l’environnement, la science, la technologie, la recherche, l’économie bleue, circulaire, verte, parmi tant d’autres domaines.

Selon José Manuel Bolieiro, en période de pandémie, « il est plus que jamais important de faire face aux faiblesses croissantes qui caractérisent nos régions, dans l’économie et la santé, ainsi que dans l’emploi, l’éducation et la culture en particulier » , il faut aussi «profiter pleinement de la valeur ajoutée évidente que nous présentons et parier également sur l’économie bleue et l’économie verte, sur les énergies renouvelables, sur le suivi, la lutte et l’atténuation du changement climatique.»

En termes géostratégiques, José Manuel Bolieiro a souligné «l’établissement de ponts entre les civilisations et la projection pour le monde des valeurs fondamentales sur lesquelles se fonde le projet européen: la paix, les droits de l’homme, l’État démocratique et le droit, transfrontalier coopération, entre autres.  »

José Manuel Bolieiro a également souligné l’honneur et le symbolisme de son premier acte officiel en tant que Président du Gouvernement, garantissant qu’il sera «sans compromis dans la promotion de notre potentiel et la défense de nos intérêts et spécificités».

La source: https://portal.azores.gov.pt/en/web/comunicacao/news-detail?id=2335946