Message du président

Message du président

Mayotte a, depuis le 7 février 2020, l’immense privilège de présider la Conférence des Présidents des Régions ultrapériphériques, et ce pour la toute première fois de son histoire. Cette présidence marque un moment historique pour Mayotte, nous souhaitons qu’elle « bénéficie » à l’ensemble de nos territoires, même si elle débute dans un contexte international et européen très troublé avec l’épidémie du COVID-19.

Cette présidence est à la fois un motif de très grande fierté, mais plus encore une responsabilité forte dont nous mesurons bien toutes les implications.

Je renouvelle mes plus sincères félicitations au président de la collectivité territoriale de Saint-Martin à laquelle nous succédons,  pour son implication dans la défense de l’ultra-périphérie. Les RUP sont, certes, des régions à fortes potentialités de croissance économique, d’innovations sociales, mais aussi des régions fragiles comparativement aux autres régions européennes.

L’année 2020 devrait marquer la dernière ligne droite avant la clôture des cycles de négociations, celle d’un accord sur le budget européen mais aussi d’accords sur les législations sectorielles favorables aux RUP. Nous resterons particulièrement vigilants sur l’avancée de  ces discussions.. ;

Vous pouvez être assurés de notre volonté de poursuivre nos travaux dans la continuité des actions précédentes. Vous pouvez être également assurés de notre souci constant de rappeler toute l’importance de l’article 349 du TFUE et de l’arrêt de la cour de justice européenne, dit « Arrêt Mayotte » à l’heure des grands choix politiques au niveau européen.

Cette courte présidence se déroule dans une période charnière avec un nouveau mandat pour les  institutions européennes, la préparation d’une  nouvelle période de programmation des fonds pour 2021 – 2027 et une nouvelle dynamique à trouver pour une Europe désormais officiellement à 27.

Les nouvelles orientations de la Commission européenne laissent une large part aux questions du changement climatique (green deal) et aux questions migratoires. Ces  problématiques sont de plus en plus prégnantes pour les RUP et celles-ci se retrouvent en première ligne. Notre Présidence s’articulera autour de ces thématiques.

Nous la conduirons avec le même souci d’équité, de collégialité, de recherche de consensus qui a prévalu jusqu’alors. Tel est, j’en suis certain, notre état d’esprit partagé.  Je vous donne d’ores et déjà rendez-vous à la  prochaine conférence des Présidents des RUP qui se tiendra, à Mayotte, les 26 et 27 novembre. D’ici là, beaucoup de travail nous attend pour continuer de porter haut la voix des Régions ultrapériphériques.

Soibahadine Ibrahim Ramadani