Message du président

Message du président

 

Depuis fin Novembre 2018, la Collectivité de Saint-Martin a l’honneur d’assumer les responsabilités de la Présidence de la CP-RUP, et ce au moins jusqu’en Février 2020. Il s’agit, a fortiori en cette période charnière et à forts enjeux, d’une grande responsabilité, humaine, sociale et géopolitique.

Nos neuf RUP réunies, on l’oublie souvent, sont comparables à un Etat membre de l’UE à part entière -ce ne sont pas des territoires dispersés et entièrement à part !…Ensemble, nous cumulons en effet une population de près de 4,8 millions d’habitants et un PIB de 100 Mds. € ; dit autrement, les RUP sont autant peuplées que l’Irlande, et produisent autant de richesses que la Hongrie.

Je tiens à rappeler ces chiffres au moment où, plus que jamais, nous devons rester unis pour défendre au mieux nos intérêts et faire dûment reconnaître les contraintes et spécificités mentionnées par les Traités…

Nous sommes donc particulièrement déterminés et constructifs, sans rien lâcher, sans jamais oublier l’impérieuse nécessité de préserver notre unité et nos cohésions sociales.

Durant cette Présidence, nous saurons travailler de concert avec le soutien de toutes les RUP, dans la continuité du travail sérieux et de qualité accomplie durant les Présidences précédentes.

 

Les objectifs sont nombreux et déterminants : il s’agit, avant toute chose, de poursuivre la défense des intérêts des RUP dans les négociations post 2020 en cours afin que les dispositions de l’article 349 du TFUE soient pleinement et loyalement mises en œuvre.

Il conviendra, dans cette optique, d’amplifier et réussir nos actions de lobbying et agir pour que la situation spécifique des RUP soit toujours prise en compte et reconnue. Il faudra, en particulier, s’assurer de la mise en œuvre effective de la Communication RUP d’Octobre 2017, en ligne avec les orientations du Mémorandum du 31 Mars 2017.

Il s’agira aussi de maintenir la visibilité à la Conférence des Présidents des RUP et aux actions qu’elle mène tous azimuts.

Parallèlement, il conviendra de poursuivre le partenariat privilégié et stratégique avec la Commission, les Etats membres et les autres territoires, notamment à travers des actions conjointes et collaboratives dans des domaines d’intérêt commun tels que le développement durable, la croissance bleue, le changement climatique et bien d’autres.

Nous devrons donc consolider nos ambitions, affiner notre méthode, et garantir les principes humanistes qui sont les nôtres. Dans le respect de notre diversité, entre RUP mais aussi au sein de chaque territoire, il nous faudra résolument concilier l’impératif du rattrapage et le développement de nos potentiels.

Car nos retards demeurent importants : nous les comblerons, avec nos propres forces bien entendu, mais aussi grâce aux solidarités nationales et européennes, qui ne sont des valeurs d’avenir…Et nous savons, à Saint-Martin, depuis l’irruption du cyclone IRMA, à quel point le soutien de l’UE, rapide, a été déterminant…

Mais, en même temps, nous valoriserons nos atouts. Terres de contrastes, les RUP ont également vocation à devenir des terres d’excellence et d’innovation…Je m’engage, durant cette Présidence, à porter un tel projet…