Message du président

Message du président

C’est avec un goût naturel, mais avec un sens des responsabilités, que les Açores assument la présidence de la Conférence des régions ultrapériphériques de l’Union européenne, en cette période de défis énormes pour l’Europe et aussi pour le monde, reconnaissant les énormes difficultés que nous devons tous faire face.

2020 a été un énorme défi pour l’Union européenne. Les effets du Brexit encore inachevé et de la pandémie qui a frappé la planète sont peut-être la plus grande preuve de l’année écoulée. Mais d’autres défis sont tout aussi fondamentaux pour les communautés de nos régions, et c’est dans le but d’obtenir des réponses concrètes de l’Union européenne à nos problèmes communs que nous présentons un programme transversal dans les secteurs d’intervention de l’Union, en fonction de leurs compétences.

Il est plus que jamais important de faire face aux faiblesses croissantes qui caractérisent nos régions, dans l’économie, la santé, l’emploi, l’éducation et la culture.

Le programme d’action des Açores pour la présidence de la Conférence comportera deux registres nucléaires.

Le premier entend sauvegarder le acquis communautaire pour les régions ultrapériphériques de l’Union européenne, tandis que le second entend concevoir une nouvelle stratégie européenne pour elles.

Une stratégie intégrale, capable de s’ouvrir aux différents domaines de la vie contemporaine, capable d’assurer la convergence de nos régions avec l’Union européenne et, par-là, l’accomplissement de l’égale dignité et de la pleine citoyenneté européenne de nos communautés.

Les présidents des régions ultrapériphériques sont conscients de l’évolution que le processus de construction européenne a connu ces dernières années. Et pour cette raison également, nous essayons de relever les défis, dont certains sont tortueux, auxquels l’Europe est confrontée.

La présidence des Açores, consciente que la pandémie de Covid-19 constitue un défi sans précédent qui, au cours des prochaines années, impliquera une adaptation des façons de faire et de travailler, développera son programme dans différents scénarios. Nous organiserons deux réunions entre les présidents des régions ultrapériphériques. Le premier déjà en mai, précédant le Conseil Affaires générales informel consacré à la cohésion, qui se déroulera par voie télématique. La seconde, nous espérons qu’elle pourra avoir lieu en personne en novembre et, là-bas, nous aurons le plaisir de recevoir nos homologues aux Açores pour la Conférence annuelle qui fera le point sur nos travaux en 2021 et marquera le passage des témoignages de la présidence.

Ils sont et seront plus des restrictions que des avantages. Personne, encore moins nous, n’attend, en ce moment, un moment de facilité.

Ce qui nous attend, c’est du travail!

Les temps sont durs. Nous devons être encore plus forts.

José Manuel Bolieiro

Président du Gouvérnment Regional des Açores